Rechercher un autre emploi quand on est en poste 9


Vous en avez marre de votre boulot? Changez-en!    8432880-bureaucrat--a-businessman-juggling-documents-as-a-magician

Ca paraît une évidence, non?  Et bien non, je sais que cette affirmation fait déglutir la plupart de nos contemporains.

Et la crise? Et le chômage?  On ne trouve pas du boulot comme ça à notre époque, me direz-vous!

Rassurez-vous, j’en suis bien consciente, je n’ai pas « pété un câble », je ne cherche pas à vous entraîner vers des démarches inconsidérées, telle que claquer la porte en disant « Au revoir, Président » , sans avoir de plan B .

Mais ce n’est pas parce qu’il y a du chômage qu’il n’y a pas d’emploi. Ce n’est pas parce qu’il y a la crise qu’il n’y a pas de créations de postes. Et ce n’est pas parce qu’il y a des chômeurs qu’il n’y a pas de postes libres…Bien au contraire! Et si la recherche d’emploi est devenue très dure pour ceux qui perdent involontairement leur emploi, il n’en est pas de même pour ceux qui, comme vous, sont encore en poste.

 

Et oui, c’est bête à dire, mais un employeur préfère toujours débaucher quelqu’un qui travaille chez un concurrent, que quelqu’un qui a perdu son job! Quelque part, le « chômeur » est toujours inconsciemment considéré comme un « looser » par beaucoup de patrons. Dans leur tête, si il avait été « un bon », on ne s’en serait pas débarrassé. Ils auront donc toujours un à-priori négatif pour le chômeur, qui va devoir redoubler de pirouettes et de justifications pour démontrer ses compétences.

Alors que vous, ami salarié, qui faites une démarche volontaire pour trouver un poste « plus conforme à vos compétences et motivations », vous bénéficiez d’un à-priori positif! Vous travaillez déjà, donc vous êtes directement opérationnel, on apprécie vos compétences sinon on ne vous aurait pas gardé, et quelqu’un d’autre a validé votre candidature avant!

Et puis, vous êtes un « winer »! Vous n’attendez pas qu’on vous « foute à la porte », vous ne faites pas tout pour faire pourrir la situation avec votre employeur actuel pour vous faire virer et toucher tranquillement vos Assédics, vous bossez et chercher à bosser ailleurs! Rien que du tout bon pour l’employeur qui reçoit votre candidature.

A condition bien sûr, de ne pas être en conflit ouvert avec votre employeur actuel, qui ne manquera pas de vous « tailler un costard », si il prend à votre potentiel patron de passer un coup de fil à son homologue…; Dans ce cas là, il va vous falloir ruser, en présentant comme référence le nom de quelqu’un qui vous a « à la bonne ». Car si vous parlez franchement de votre conflit , il y a de forts risques que votre honnêteté ne soit guère récompensée. Un employeur aura toujours tendance a faire confiance à un égal qu’à son subordonné.

Et puis, contrairement aux idées reçues il y a des emplois, qui ne se limitent pas aux offres d’emploi de Pôle Emploi, fort heureusement, ni même aux offres d’emploi tout court. Vous avez sans doute entendu parler du « marché caché ». Ce sont tous les emplois potentiellement disponibles, que les employeurs n’ont pas encore diffusés, parce que pas encore ouvert, ou pas encore libérés; ou tout simplement parcqu’avant d’en arriver à diffuser une offre d’emploi, un chef d’entreprise préfèrera toujours voir avant si il ne peut pas trouver ce qu’il cherche par connaissances ou dans sa banque de CV.

C’est là que vous avez votre rôle à jouer. Bien sûr, vous pouvez toujours postuler sur les offres d’emploi qui vous intéressent. Mais en étant en poste, vous avez plus de facilités pour entendre parler par votre réseau, auprès de vos clients, fournisseurs, collègues dans d’autres boîtes, des postes qui seraient amenés à se libérer ou à se créer dans votre secteur. Et à faire passer le message par vos contacts auprès des responsables concernés. 😉

 

Ah bien sûr, vous devez vous dire : « mais que va penser mon patron si il apprend que je pose ma candidature ailleurs? » Evidemment, si vous ne l’avez pas prévenu, il peut en prendre ombrage. Et cela risque de ternir les relations que vous aviez réussi à maintenir cordiales, malgré les griefs que vous pouvez avoir contre son entreprise. Donc, tout simplement, à l’occasion d’un entretien d’évaluation ou d’un entretien à votre demande, faites-lui part des insatisfactions que vous avez rencontrées dans cet emploi, et du simple constat que vous avez compris que vous n’obtiendriez pas satisfaction ici, sans récriminations ni rancoeur, ainsi que de votre décision d’aller chercher ailleurs. Vous l’informez simplement, calmement, assertivement, sans agressivité ni culpabilisation. C’est un constat, je suppose que vous lui avez déjà fait part dans le passé de ce qui n’allait pas pour vous dans ce poste, et dans cette entreprise. Et si vous en êtes à chercher ailleurs, c’est que votre employeur ne peut pas vous donner ce que vous attendez. Donc, conclusion, il est logique d’aller voir ailleurs… Si vous le présentez de cette façon, il exprimera sans doute une déception, sauf si vraiment il n’est pas content de vos services, mais il appréciera votre franchise et votre assertivité. Voir même, si vous lui avez bien assuré que ce n’était pas contre lui, qu’au contraire vous avez apprécié de travailler avec lui et avez beaucoup appris, mais que vous avez d’autres ambitions, il vous proposera de vous recommander! 😀

 

Evidemment, on n’est pas dans le monde des bisounours. Il est hélas fort à parier que si vous souhaitez chercher ailleurs, c’est que vos relations actuelles avec votre supérieur hiérarchique ne sont pas au beau fixe. Dans ce cas, allez le voir pour le prévenir, bien sûr, mais seulement quand vous penserez avoir une bonne touche. Inutile qu’il vous grille des possibilités avant même qu’elles ne se présentent! De la même manière, vous le tiendrez informé de votre décision avec calme et assurance. Vous n’en êtes plus à négocier une augmentation, n’essayez pas de lui faire du chantage! Ah, si il tient tant que ça à vous et est déçu au plus au point de votre départ, libre à lui de vous faire une sérieuse proposition, et libre à vous de l’étudier. 😉  Mais au moment où vous irez le voir, soyez déterminé. Et ayez déjà renoncé à l’idée qu’il puisse chercher à vous retenir. 

Ni à toute possibilité éventuelle d’évolution dans la boîte. Il est clair qu’à partir du moment où on saura que vous voulez partir, on n’investira plus sur vous. Il faudra que vous ayez fait clairement votre choix!

 

Alors, à vous de jouer! Ouvrez grand les yeux et les oreilles à l’affut d’une opportunité, glissez l’information que vous seriez intéressé par un poste chez eux à vos contacts, et faites passer votre CV par ces personnes quand quelqu’un se montrera intéressé et vous fera une proposition. Ce n’est pas du piston, c’est de la mise en relation. Et vous obtiendrez ainsi beaucoup plus facilement un entretien que si vous cherchez par la voix classique.

Si toutefois des offres d’emplois vous intéressent, ou une entreprise particulière dans laquelle vous n’avez aucun contact, c’est bien sûr la recherche d’emploi classique qui s’applique. Mais dans ce cas, ne manquez surtout pas de signaler dans votre lettre d’accompagnement (ou lettre de motivation) que vous êtes actuellement en poste, mais recherchez un poste plus conforme à vos aspirations, ainsi que le nom de quelqu’un qui peut vous recommander favorablement!

Voilà, plus rien ne devrait vous retenir de commencer à chercher alors que vous êtes toujours en poste, y compris si vous savez que vous allez être licencié dans quelques temps. N’attendez pas le chômage, prenez une longueur d’avance! 🙂


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

9 commentaires sur “Rechercher un autre emploi quand on est en poste

  • Chatel Sarah

    Arf! Aujourd’hui nous sommes dimanche, j’ai trouvé un poste en CDD de 6 mois pour quitter un poste en CDI à 35 km de chez moi.
    Sur ce nouveau, je ne bosserais pas le dimanche et je serais un peu mieux payée. Avec une chance d’avoir un cdi à la clef.
    Mais j’ai pas la motivation, j’en ai marre de la vente! Je me suis trompée! J’ai fait une licence pour évoluer responsable dans le secteur jardinerie. Au final on l’a fait baver, et je n’ai jamais évolué. Et finalement tant mieux quand je vois les galères! Mais j’en ai marre. C’est un boulot en plus où je finis par m’ennuyer. Alors je change d’enseigne. J’ai rarement dépassé 1 an. S’il fallait que je change de métier, je ne sais pas trop.

  • Aline

    Bonjour ,c’est très intéressant ce que je viens de lire au-dessus. Pour ma part je suis en CIF ,je me reconvertie de la restauration au commerce, notamment dans le commerce relation à distance. Ma formation se termine mi juin, je postule dans de nombreuses sociétés, mais toutes mes candidatures sont rejetées.Est- il trop tôt pour postuler dans ma situation?
    Merci de me donner quelques conseils dans ma démarche.

    Aline

    • Isabelle Belledant-Renard

      Bonsoir Aline,
      Je ne crois pas qu’ il soit trop tôt pour postuler, la recherche d’ emploi prenant un minimum de 6 mois à l heure actuelle. C’ est surtout une question de stratégie.
      La recherche d’emploi étant longue et difficile pour tout le monde actuellement, il s’agit de trouver une stratégie et des outils adaptés aux particularités de votre profil et de votre marché. Comme vous vous reconvertissez, vous êtes à nouveau débutante. Et vous savez comme les employeurs français sont réticents à embaucher des débutants. Il s’agira donc pour vous de mettre en valeur ce qui dans vos expériences passées peut être un atout dans votre nouveau domaine. Et mettre en avant les qualités et compétences que vous avez expérimentées qui peuvent ētre utiles . Et puis il vous faut cibler. Par exemple, puisque vous avez une experience de la restauration, votre connaissance du milieu professionnelle pourrait vous servir si vous choisissez bien vos clients….
      Si vous le souhaitez , nous pourrions examiner ensemble votre stratégie et vos outils , si vous n’ y etes pas suffisamment préparée dans votre école.
      Et puis bien sûr, soyez patiente. Les employeurs actuels sont submergés de demandes… Bon courage et à très bientôt!

  • fruneau eric

    Super, ça me rappelle des souvenirs. Quand tu es en poste tu as plus de poids dans les négociations. Si c’est NON pas de problème tu n’es pas à la rue! Le futur patron a devant lui une personne plus forte. Pas quelqu’un qui vient quémander un boulot!
    J’ai un ami proche qui a reçu 18% d’augmentation de salaire quand il a dit à son boss qu’il quittait la boite. 18% alors que cela faisait 5 ans sans augmentation. Il n’y croyait pas….
    On a du pouvoir, mais on y croit pas! Allez haut les cœurs:)

      • fruneau eric

        Ce qui est drôle c’est que je me suis remis salarié!!!! Et oui, la proposition était bonne $!
        Et puis, J’ai beaucoup plus de temps libre. Cela m’a permis de me lancer également dans le marketing de réseau pour ma retraite, je rencontre donc beaucoup + de personne 🙂 Toujours heureux de lire tes articles.

          • fruneau eric

            Une nouvelle technologie qui permet de réguler et stimuler les fonctions de notre corps.
            Fabriquer de la mélatonine pour un meilleur sommeil, du glutathion qui est un puissant antioxydant, carnosine pour réparer .On peut également retrouver son énergie, réguler l’appétit, soulager les douleurs, … Avec le temps et notre environnement (physique et émotionnel), notre corps fonctionne un peu moins bien il s’agit juste de relancer la machine!!!!
            Et tout ça sans aucun apport de produit. Même naturel J’adore 🙂